Journées européennes du Patrimoine Dimanche 17 septembre à la ferblanterie Royale

septembre 16th, 2016 Posted by Animation No Comment yet

Manufacture Royale de Bains les Bains ­ 

Dimanche 17 septembre 2017: Journées européennes du Patrimoine .

Visite de la Maison de Julie Victoire Daubié, première bachelière de France, sa bibliothèque, ses ouvrages, les auteurs et les artistes qui l’ont aimée, en lien avec la broderie!

JDP / Concert dans la chapelle dimanche 17 septembre à 15H: Chorale Chorus 2000CHORUS_DOMREMY_3

L’Association les Amis de la Manufacture Royale de Bains organise le dimanche 17 septembre de 10 à 18 heures les Journées européennes du patrimoine avec le Département des Vosges et la Municipalité de Bains-les-Bains . Visites guidées par François Cornevaux. exposition des Archives Départementales des Vosges. Avec la participation de la ferme du Chatelet, les bestioles en Fer d’Emmanuel Perrin, les animaux Martha, dotation Baumaux, les dons des particuliers d’objets en fer blanc!

Visite en avant-première de la Maison de Julie Victoire Daubié, première bachelière de France est née en 1824, dans le plus ancien site industriel paternaliste de Lorraine: la Manufacture Royale de Bains les Bains . Ambiance 1824 recréée par Vanina K artiste en résidence, Romain Roussel antiquaire à Bains les Bains & Maitre Sylvie Teitgen, commissaire priseur à Nancy avec Gladys Pierson Bragard, Monique Delange, Christine Devallois…

Gilles Laporte a mené une enquête minutieuse en 2005,  à la Manufacture de Bains les Bains, récemment acquise par Martine et François Cornevaux. C’est dans la maison du caissier, devenue Maison des Contremaitres, que Julie-Victoire Daubié, première bachelière de France est née le 26 mars 1824. «Le 17 août 1861, Julie-Victoire Daubié obtient, à trente sept ans, son baccalauréat. Cette réussite constitue une étape essentielle dans le combat des femmes pour se voir reconnaître des droits identiques aux hommes.» Orpheline de son père peu après sa naissance, elle est élevée par sa mère Marie-Victoire dans la Maison du caissier, au dessus de la Chapelle à la Manufacture Royale de Bains les Bains, ferblanterie de 1733, qui comptait alors 500 ouvriers …

Quand les Vosges dominaient l’industrie!

La Manufacture présentera la nouvelle étamerie, dont une partie des fenêtres plein cintres a été restaurée avec l’Association les Amis de la Manufacture Royale de Bains . Ce bâtiment unique menacé retrouve une nouvelle vie sur le site industriel. Les machines à clous restaurées par Guy Chassard, du temps où la ferblanterie Royale est devenue clouterie!

La machine à clous inventée conjointement par Charles Levi et par FX Bobant!

C’est Charles Levi qui a déposé son brevet à l’époque. La première machine à clous de la Manufacture Royale lui a été dédiée lors de sa restauration déjà par Guy Chassard. La restauration de la 2° machine à clous par Guy Chassard , se fera en présence des descendants de François Xavier Bobant, soutenu par le Baron Falatieu, le véritable inventeur de la Machine à clous, mais dont le brevet n’a pas été déposé ! Produits du terroir de la Vôge Gourmande avec Jacques Barth Légumes et fruits de Fontenoy .

Visites guidées par François Cornevaux autour de l’histoire du site, des personnages illustres (JV Daubié, Cavour) et des arbres du parc.

Expositions des Archives Départementales des Vosges et du Département des Vosges.

Enregistrer

Enregistrer